!css
 
Banque privée

Des modes de gestion experts et flexibles, proches des clients

Parce que les investisseurs sont de plus en plus attentifs aux performances de leurs portefeuilles et à la qualité des prestations fournies par les gérants, Société Générale Private Banking leur propose une offre de gestion innovante et de proximité, s’appuyant sur l’ensemble des expertises du groupe Société Générale.

“Dans le cadre de la gestion de leur portefeuille, les clients recherchent davantage de dialogue avec leur gérant pour bien comprendre la nature de leurs expositions et de leurs risques” souligne Olivier Gérard, responsable de l’offre de gestion de portefeuille et de la stratégie d’investissement de Société Générale Private Banking (SGPB). Ils placent la recherche de performance dans un cadre de risques définis pour préserver leur patrimoine global. “C’est pourquoi nos solutions de gestion dépendent d’un diagnostic patrimonial réalisé en amont” précise-t-il.

L’offre de gestion de SGPB se décline en différents types de conventions impliquant un degré d’interactivité plus ou moins important entre le client et son gérant: la gestion de portefeuille déléguée à un gérant (gestion discrétionnaire sur-mesure correspondant aux objectifs et contraintes d’investissement du client), la gestion conseil (le client reste maître de ses décisions d’investissement tout en bénéficiant des conseils d’un expert). SGPB a également mis en place une offre nommée Prime Market Access réservée, sous conditions, aux clients familiarisés avec le fonctionnement des marchés, leur permettant ainsi un accès direct et sécurisé aux salles de marchés via une équipe dédiée d’experts. Il s’agit d’une offre à haute valeur ajoutée inédite pour une banque privée. “Dans l’ensemble de notre réseau, nos clients ont également accès à nos poches de gestion spécialisées à travers notre gamme de fonds Moorea, lancée il y a deux ans. Nous avons dépassé fin 2013 la barre de 500 millions d’euros investis dans ces fonds et les encours se développent très vite” précise Olivier Gérard.

UNE OFFRE DE GESTION QUI S’EST AVÉRÉE TRÈS PERFORMANTE1

“Après quelques années marquées par les incertitudes consécutives à la crise financière de 2008, en 2013, et selon les profils d’investissement des clients, nos équipes de gestion se sont positionnées sur les actifs risqués dans un contexte incertain, avec de beaux résultats à la clé” se félicite Olivier Gérard. Ainsi, à titre d’exemple, dans le cadre de la gestion déléguée, les portefeuilles dont le profil de risque était “équilibré” en euros, ont enregistré une performance nette moyenne de 9 %, tandis que les portefeuilles dont le profil de risque était “dynamique”, autorisant une plus grande participation aux actifs risqués, ont atteint en moyenne une performance nette de 16 % surperformant leurs indices de référence2. “Pour 2014, notre préférence va toujours aux actifs risqués, mais dans la mesure où les espérances de rendement sont moins élevées qu’en 2013, il conviendrait d’être très réactifs et opportunistes, et de ne pas rester dans une logique de portage” prévient Olivier Gérard. Des interrogations subsistent, notamment sur le rythme et les vecteurs de croissance des pays émergents, et sur les politiques de soutien menées par les banques centrales. Pour ces raisons, il conviendra de faire preuve d’agilité afin de profiter des opportunités offertes tout en gardant la possibilité d’ajuster rapidement l’exposition aux actifs les plus risqués en cas de détérioration de l’environnement.

RENFORCER LA FRÉQUENCE D’INFORMATION ET LA COMPRÉHENSION DES CLIENTS

“Dans ce contexte, l’approche tactique, c’est-à-dire l’adaptation à court terme de la stratégie d’investissement en tenant compte de la situation immédiate des marchés, joue un rôle majeur, et nous prévoyons d’entretenir un dialogue soutenu avec nos clients pour expliquer nos vues” ajoute Olivier Gérard. Autre axe essentiel: la qualité des informations et les rapports transmis aux clients. “Nous travaillons également à fournir à l’ensemble des investisseurs privés, des rapports mensuels plus détaillés sur les choix effectués par les gérants et les positions dans les portefeuilles. Nous réfléchissons même à en accélérer les fréquences” affirme Olivier Gérard.

TOUTES LES EXPERTISES D’UN GROUPE BANCAIRE INTERNATIONAL

Une forte interactivité entre les équipes dédiées de SGPB et les experts du groupe Société Générale soutient toute notre approche de la gestion. Ainsi, SGPB dispose d’uneéquipe dédiée à la stratégie d’investissement. Spécialisés par classe d’actifs, nos stratégistes s’appuient sur l’ensemble des ressources de la banque d’investissement du groupe Société Générale pour fournir un scénario central permettant de définir une allocation stratégique par classe d’actifs. “Pour 2014, notre scénario économique table sur une accélération de la croissance des pays développés qui se traduit dans les portefeuilles des gérants par une préférence pour les actions.

Au sein de cette classe, les secteurs cycliques comme les valeurs industrielles, l’énergie et les technologiques aux États-Unis et le secteur bancaire en Europe sont privilégiés. En revanche, concernant les obligations, nous préférons les émetteurs de la zone européenne, en favorisant le haut rendement et en protégeant notre exposition vis- à-vis des taux longs. Nous restons par ailleurs à l’écart des pays émergents” précise Olivier Gérard.

En fonction des contraintes de risques, nos gérants, soit 170 professionnels répartis sur 8 zones géographiques, vont sélectionner les meilleurs produits pour décliner cette allocation, en lignes directes ou à travers des fonds spécialisés. En ce qui concerne les investissements obligataires, par exemple, SGPB suit directement 500 émetteurs de dette, un axe de différenciation important pour une banque privée. Les gérants ont également accès à une sélection de fonds effectuée par les équipes de Lyxor Asset Management, filiale de Société Générale.

Enfin, ils peuvent s’appuyer sur l’expertise globale du Groupe en matière de produits dérivés, l’un des leaders mondiaux dans ce domaine pour mettre au point des produits structurés. “Ces produits font partie de l’identité de notre gestion et contribuent, si le profil de gestion le permet, à la performance tout en limitant l’exposition aux risques de marché” affirme Olivier Gérard.

1 Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
2 Source: Société Générale - 2013.

OLIVIER GÉRARD RESPONSABLE GESTION DE PORTEFEUILLE ET STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT