!css

Distribution de fonds : libérer le potentiel des données

16/01/2019

N’avez-vous pas l’impression d’être submergé quotidiennement par un trop plein d’informations ? Mais pour autant, vous est-il facile de trouver celles dont vous avez réellement besoin ? Cette tendance est assez répandue dans le secteur de la gestion d’actifs et de la distribution de fonds.

 

D’une part, l’industrie est fortement réglementée, avec des exigences d’information et de contrôle détaillé – Know Your Client, reporting FATCA et CRS, vérifications de conformité à MiFID II –, et d’autre part, elle compte aussi de nombreux intermédiaires, intervenant entre l’investisseur final et le fonds. Une tâche apparemment simple, comme la compréhension de votre réseau de distribution, peut ainsi devenir extrêmement complexe.

Dans l’une de ses chansons, Bruce Springsteen parlait de « danser dans le noir » (Dancing in the dark), les sociétés de gestion ne seraient-elles pas à leur tour en train de « distribuer dans le noir » ? Le besoin de « données » sur l’ensemble du secteur et la valeur qu’elles peuvent apporter ont été deux sujets de discussion importants ces derniers temps. Il semble que les sociétés de gestion reçoivent aujourd’hui une quantité considérable de données. Qu’il s’agisse de rapports d’activité quotidiens ou de rapports réglementaires réguliers, le volume total des données échangées entre les différents acteurs du secteur peut être gigantesque. Le secret d’une bonne gestion de la distribution pourrait-il être lié à la façon dont sont organisées les données plutôt qu’à leur volume ?

Elaine Kiggins Responsable produit, Service de distribution de fonds